L’INENARRABLE DUFLOT…

1305807_duflot_298x224

On la connait à travers son rire hallucinant, à travers ses propos relevant de la brève de comptoir, à travers ses cheveux gras et sa vulgarité de laquelle elle semble tirer une certaine fierté…mais on la connait moins à travers le choix des prénoms de ses enfants qui, pour la dernière, signe l'ensemble de son oeuvre.

Car franchement, prénommer sa fille TEREBENTINE (la faute d'orthographe est-elle volontaire ?) donne un aperçu de l'ampleur des dégâts internes.

Et dire que ce genre de zozo (je n'ai pas trouvé le féminin de ce mot. Il faudra soumettre le problème aux féministes) aura la prétention, peut-être un jour, de se présenter à la fonction suprême…

Toute mon affection à la petite TEREBENTINE qui devra avoir les sens bien développés (les sens de TEREBENTINE bien sûr) pour, plus tard, supporter tout cela.

Géronte