La Chine commence la partie d’échec.

Tranquillement l'Empire du milieu continue sa politique destinée à ostraciser le Dalaï Lama et à diviser les occidentaux sur une question somme toute secondaire dans le devenir de l'humanité.

La dernière affaire concerne notre hyperactif président qui est encore président de l'UE. Lors d'un déplacement en Pologne il doit rencontrer, le 6 décembre, le Dalaï Lama à l'occasion d'une réunion de Prix Nobel organisée à Gdansk.

Fureur de Pékin qui indique que "Les autorités chinoises ont fait part à l'Union européenne de leur décision de demander le report du XIe Sommet Union européenne-Chine, prévu pour se tenir le 1er décembre prochain".

Pour analyser cette décision qualifiée de spectaculaire par François Godement, spécialiste de la Chine à sciences po Paris, il faut, je crois, sortir du folklore que nous avons connu notamment lors des JO et ne pas lire les commentaires "copiés/collés" de l'ensemble de nos journaleux nationaux.

François Godement rappelle que les Chinois n'ont jamais réagi ainsi à l'égard de G.BUSH alors même qu'il a rencontré plusieurs fois le Dalai Lama. En fait ils "traitent les Européens comme des voisins de la Chine" et leur "mettent la pression". D'autant que, côté européen, "c'est la désunion totale sur le Tibet, et la Chine en est parfaitement consciente".

La Chine arrive à un tournant de son développement économique qui ne pourra absolument pas se faire sans l'occident comme le souligne un article pris dans un blog spécialisé. " Le même mois d'octobre la Chine a d'ailleurs enregistré un nouvel excédent commercial record, de 35,24 milliards de dollars (+29,9% en glissement annuel) sur fond d'importations en ralentissement. Pékin s'inquiète désormais des répercussions de la crise économique internationale et d'une demande en baisse des nations occidentales, sur son économie très dépendante des exportations. Les autorités ont déjà attribué à la situation internationale le ralentissement de la croissance, tombée à 9% au troisième trimestre, son plus bas niveau trimestriel en cinq ans. Les analystes estiment que pour maintenir le niveau actuel de l'emploi la croissance du produit intérieur brut de ne peut être inférieure à 8%, voire davantage. A noter par ailleurs que les annonces de fermetures d'usines dans le sud et l'est manufacturiers du pays se sont multipliées ces dernières semaines."

La Chine a donc vitalement besoin de nous et elle va agir sur tous les fronts comme prédateur économique.

J'ai pris dans un blog l'appréciation suivante (sans nuances) qui peut tout de même alimenter nos réflexions :

" Demain, avec un tiers de la finance mondiale, ils achèteront les derniers fleurons d'Europe et des Usa. Ils auront les moyens d'acheter les industries moribondes et même les meilleurs terrains producteur de blé car la population chinoise améliorant sont niveau de vie, se reproduira plus vite et fera plus d'enfants.
Le danger de la multiplication des humains vient de l'espace vital tant au niveau de territoires mais de besoin en produits alimentaires de base croissants qui peuvent provoquer une inflation voire d'énormes spéculations dans les pays producteurs. Le pain et le lait demain pourront couter trés cher !
Il faut arrêter ces nouveaux mongols et leurs atilas économiques, car la naissance d'un milliardaire par heure est le reflet, non pas d'une puissance qui s'éveille, mais d'une puissance qui peut nuire demain au reste du monde !
Ces gens là sont elevés à la façon militaire, vivent avec une idéologie militaire et les patrons sont des militaires !
Ils ont déjà acheté un tier de l'acier mondial. Savez vous que demain si ces gens là achetent 80% de l'acier mondial au mieux vous devrez acheter leurs voitures dangereuses au prix qu'ils veulent mais au pire, ils auront assez d'acier pour envahir le monde avec des armes légères et une guerre rapide comme la fait Hitler, et ni l'Europe ni les Usa n'auraient assez d'acier pour se défendre!
Protégeons nos matières premières ! car demain nous pourrions être des esclaves de ces gens. Souvenez vous des Huns qui atteignirent paris depuis la Mongolie !"

Ok c'est sans nuance…ça fait froid dans le dos mais ce n'est pas complètement idiot. Il faut se placer dans le contexte économique actuel avec une crise internationale énorme qui débute et qui va chambouler totalement le capitalisme mondial et les lois du marché.

Pour rajouter matière à votre réflexion je vous livre une petite information prise dans l'EXPRESS :

"Bank of China entre au capital de Rothschild : C'est le premier accord capitalistique entre une grande banque chinoise et une banque de l'Eurozone. En achetant 20% du capital de La Compagnie financière de Rothschild, Bank of China espère développer ses activités de gestion d'actifs en s'appuyant sur l'expertise du groupe français, qui accède en echange à un puissant réseau de distribution en Chine."

Il faut savoir que Rothschild est une banque en parfaite santé qui avait programmé, bien avant les crises financières, ce mariage.

Alors l'histoire du Dalaï Lama n'est, à mon sens, que le début de la formidable partie d'échec que la Chine est obligée de jouer avec l'Occident. Elle avance un soldat, pièce de peu de valeur, mais qui peut avoir un impact décisif sur la fin de la partie.

Aurons nous de meilleurs joueurs qu'eux ? That's the question…

Géronte d'Allauch

 

Jean-Louis DEBRE avait réussi à fédérer la totalité des députés…

Extraits d'un article paru dans BOURSORAMA et daté du 26 03 2008

" Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417.120 euros, soit 60 mois x 6952€.

A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront à vie 20 % de ce traitement soient 1390 € par mois.

Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impôts qui serviront à payer les "golden parachute" de nos députés.

Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative. Ce vote intervient au moment où les candidats nous parlent des efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette et dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat ! L’information sur la nouvelle indemnité « chômage »des députés a été relevée par le Canard Enchaîné" le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007. Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé. Silence total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressé de dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (Certes avec raison).

Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des Français.

Avant de quitter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité mensuelle nette qui est à ce jour, selon info sur site Assemblée nationale, de 5178 €, soit 6952 € bruts. Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417.180 euros sur 5 ans ! Sans parler de ce qu'il leur coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle. Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie, ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. S'y ajoute l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée :"L'indemnité parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction". Le montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence).

Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :
Indemnité de base : 5 400, 32 €. Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros
Indemnité de fonction (25 % du total) : 1390, 58 €. – Soit brut mensuel 6 952,91 euros-
Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel, diverses retenues : – Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années de mandat : 1153,08 €. – Contribution exceptionnelle de solidarité : 55,62 €. C. S. G. et contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55€. Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 €.
Soient net mensuel 5177,66 euros.

Avant de quitter la présidence de l’Assemblée Nationale, Jean-Louis Debré nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis ! Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 5 ans n’est tenu à aucun engagement, comme par exemple : justifier de la recherche d’un nouvel emploi, d’une visite mensuelle à l’ANPE, ou d’une activité justifiant cette « Aide Sociale »… bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires. Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites, car évidement aucun parti n’a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré."

Que dire de plus si ce n'est qu'un N.MAMERE, grand donneur de leçons devant l'Eternel, est tout de même capable d'être d'accord avec une loi amenée par la droite ?

Géronte d'Allauch



 

Manuel Valls: un chien andalou !

Manuel et ségoIl a été formidable ces jours derniers, notre espingouin d' importation. Quelle virilité dans ses interventions, quelle arrogance dans ses propos, quelle véhémence dans ses diatribes !

"Un déni de justice", "Nous irons devant les tribunaux", "Ségolène a gagné". On l' imagine, jaillissant de sa Seat Ibiza tunée, l' oeil noir et le cheveu gominé, la chemise ouverte sur un maquis de poils d' où émerge une tête de christ en or 22 cts.

Ah, il doit en avoir une belle, de paire de roronés, le Manuel (à faire pâlir diablotine…), et entièrement au service de sa blanche dulcinée. L' alliance du Poitou et de la Galice, de la vache et du taureau, du beurre et du chorizo …

Et puis dès l' annonce des résultats définitifs, plus rien. Le roquet aboie, mais ne mord pas. Jouant le rôle du bouffon, qui dit ce que ne s' abaisse pas à dire sa seigneurie, il est rentré dans sa niche. Peut-être sa maîtresse, pour libérer cette trop grande pression due à un excès de testostérone, lui aura-t-elle prodigué une petite gâterie ? Peut-être se sera-t-il laissé faire, couché sur le dos les jambes en l'air, l' oeil vitreux et la langue pendante ?

Elle est rosse mais elle n' est pas chienne, Ségo, n' est-ce pas ?

lenonce

Martine et Ségolène sont sur un bateau…Ségolène tombe à l’eau. Qui l’a poussée ?

38ACTT_2439878_1_20080920_apx_470__w_ouestfrance_    501991 

La POULIDOR de la politique vient, une fois de plus, de perdre une élection. Mais si vous l'écoutez, elle fait comme si elle l'avait gagnée. Ségolène ne perd jamais puisqu'elle a décidé qu'elle gagnait tout le temps !

Je n'aime pas Martine, la Dame des 35 heures qui a durablement modifié le rapport de beaucoup de Français au travail. J'aime encore moins Ségolène qui, à mon sens, est ce que la politique peut générer de pire. Je suis donc satisfait que Martine prenne la tête du PS. incroyable, non ?

Géronte d'Allauch

François Bayrou ou le nanisme en politique

Bayrou motion de censure
Il voudrait bien…
Mais il peut point!
Heureusement que le ridicule ne tue plus, le péesse et le Modem seraient déjà rayés de la carte!
Je viens d' entendre notre ami François déclarer, sans rire:
" Je déposerais bien une motion de censure contre la loi du gouvernement sur l' audiovisuel public, mais je n' ai pas assez de députés. Alors si un groupe veut la déposer, je m' y rallie."

Ou encore: Je voudrais bien faire pipi. Y a-t-il quelqu' un pour défaire mon pantalon ? (je vous laisse faire le dessin …)

Ahlalala, la vie est mal faite. Au péesse, ils sont trop nombreux pour exister, et au Modem pas assez.

Sarkozy peut continuer à dormir sur les deux oreilles de Bayrou.

lenonce

L’ amour du laid

Une des caractéristiques de notre époque, quotidienne agression de nos sens, est le goût prononcé de l' Homo merdicus pour la laideur.
Dernier exemple en date, l' obligation de détenir, dans son véhicule et à un endroit accessible, un gilet de couleur vive, à revêtir en cas d'accident ou de panne.
D' ordinaire rebelle à toute contrainte concernant l' utilisation de son cher véhicule (non respect des signalisations, non utilisation des clignotants, mépris des autres, incivilités diverses, etc, etc,…) l' Homo merdicus découvrit avec le gilet jaune une source inépuisable d' inspiration qui  allait lui permettre de laisser libre cours à son incommensurable attrait pour le laid.
Gilet jaune Karl ne s' y était pas trompé, en apportant son concours à la campagne publicitaire, assez bien faite, il faut le reconnaître.
Depuis, et sans aucune obligation, le gilet est arboré tel est un élément décoratif dernier cri ou un accessoire vestimentaire trés tendance.
De nombreux automobilistes en habillent le siège passager, habillage allant d' ailleurs à l' encontre d' une utilisation rapide en cas de besoin !
Des joggeurs, des cyclistes du dimanche (vous savez, ceux qui roulent à quatre de front en faisant semblant de ne pas attendre les klaxons excédés de ceux qui ne partagent pas leur passion vélocypédique)des randonneurs, le portent avec fierté.
Cgt Observez bien une manifestation, un défilé, une occupation d' usine avant délocalisation (Ah ben oui, hein, on comprend pas, on nous a pas dit, à nous, quand on a négocié les 35 heures, les 18 jours de RTT et le 16 ème mois, qu' on serait plus rentables dans 5 ans, ben merde alors, salauds de patrons !), partout des gilets jaunes !
Enfin, partout des gilets jaunes, j' exagère. Il y en a des orangés, aussi. Si j' étais socialiste, je les utiliserais pour distinguer les deux camps.
Le beau, le bon et le vrai ne sont plus d' actualité, et Platon ne désigne plus qu' une mocheté à faible poitrine, incarnée en politique par Marielle Décharnez.
Triste époque …
lenonce

Le geste de LENONCE pour sauver la démocratie en France.

62

Ce matin, me réveillant d'une nuit faisant suite à une soirée passablement arrosée de ce vin médiocre que nous buvons chaque année (j'ai cité le beaujolais nouveau), entre deux aigreurs d'estomac, il m'est apparu comme une évidence qu'il fallait aider les deux taties flingueuses du PS.

Le PS est en effet un mal nécessaire à l'existence de la démocratie en France et l'éradiquer serait la pire des choses.

J'ai trouvé cette aide dans un livre que j'ai vu trainer l'autre soir sur le piano de LENONCE. Il a de ses lectures le bougron !

Le livre c'est : Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle.

Je leur propose la pensée du livre 2 chapitre 1.

Attention, pour bien se mettre dans l'ambiance, il faut imaginer que cela soit lu attentivement par Martine ou par Marie-Ségolène…

Le matin, dès qu'on s'éveille, il faut se prémunir pour la journée en se disant : «Je pourrai bien rencontrer aujourd'hui un fâcheux, un ingrat, un insolent, un fripon, un traître, qui nuit à l'intérêt commun ; mais si tous ces gens-là sont affligés de tant de vices, c'est par simple ignorance de ce que c'est que le bien et le mal». Quant à moi, considérant la nature du bien qui se confond avec le beau et celle du mal qui se confond avec le laid ; considérant en même temps que celui qui se met en faute à mon égard se trouve, par le décret de la nature, être de ma famille, non pas qu'il vienne d'un même sang et d'une même souche, mais parce qu'il participe aussi bien que moi à l'intelligence et à l'héritage divin, je me dis deux choses : d'abord que nul d'entre ces gens ne peut me faire le moindre tort, puisque aucun ne peut me faire tomber dans le mal et le laid ; et en second lieu, que je ne puis éprouver ni de la colère ni de la haine contre un membre de la famille à laquelle j'appartiens moi-même. Nous sommes tous faits pour concourir à une oeuvre commune, comme dans notre corps y concourent les pieds, les mains, les yeux, les rangées de nos dents en haut et en bas de la mâchoire. Agir les uns contre les autres est donc certainement manquer à l'ordre naturel. Or, c'est agir en ennemi que de se laisser aller à son dépit et à son aversion contre un de ses semblables.

Voilà la forte contribution de LENONCE au maintien de la démocratie en France.

Géronte d'Allauch
 

 

La guerre des rosses…*

Vous pensiez qu'à la suite de cette démonstration de démocratie au sein du PS la page serait tournée et que les journaleux de tous bords se consacreraient à autre chose ? (mais bon sang qu'est devenu le danger de la grippe aviaire ?)…et bien c'est raté car cela ne fait que commencer.

AUBRY a donc gagné (?) avec 50,02% des voix. Sur 137.116 votants, 67.413 ont opté pour la bouffie de Lille et 67.371 pour l'illuminée de Poitou-Charentes. Il y a donc 42 voix d'écart.

Pour les "royalistes" ce n'est pas "bienvenue à la ch'ti" puisqu'ils demandent un nouveau vote. Julien Dray, Ségoléniste de la dernière heure, dit «Pour nous, Martine Aubry n'a pas gagné. Je tiens à vous préciser que nous contestons ces résultats. Pour nous ils sont problématiques. Il y a des choses qui ne collent pas. Il y a des contestations qui font qu'à ce stade, la seule solution possible, c'est de revoter. Il n'y a pas de vainqueur possible annoncé. Les recours sont déjà faits. Il y a beaucoup de PV qui n'ont pas été signés par les scrutateurs, où il y a des problèmes avec les résultats. Si on fait le total de tous ces problèmes-là, on voit bien que les 42 voix… on ne sait plus où l'on en est dans l'écart».

Le parti socialiste est en train de rejouer le scénario des élections présidentielles américaines de 2000 en Floride. Nous pensions qu'il venait de toucher le fond de la connerie…et bien non. Il continue à gratter pour gagner encore quelques précieux centimètres.

La grande gagnante de cette élection c'est Marie Ségolène. Une fois de plus elle va se poser en victime. Elle commence déjà à dénoncer "des méthodes de l'appareil du Parti totalement insupportables".

Ces deux femmes ne s'aiment pas depuis longtemps comme ce florilège de petites phrases (source AFP) le démontre.

" Pour Martine, je faisais partie des ombres, des passe-murailles (…) Elle me prenait vraiment pour la dernière des nouilles" (Royal, Les Echos, sept. 2008)

" Elle balance, mais ce n'est pas nouveau de sa part. Qu'elle vienne au Zénith, la musique adoucit les moeurs!" (Royal, entretien à 20 minutes, sept. 2008)

" La politique, c'est donner une vision et un sens, et pas demander aux Français tous les matins ce qu'ils pensent ou dire ce qu'on croit qui va leur plaire" (Aubry – juin 2008).

" Ce que je propose aux militants, c'est de ne pas redonner le parti à ceux qui l'ont déjà depuis 15 ans puisqu'avec Martine Aubry, il y a aussi Lionel Jospin et Laurent Fabius". "J'incarne un contact particulier avec le peuple" (Royal, nov. 2008)

" Nous pensons qu'un parti ne doit pas être derrière une personnalité, ce doit être des militants engagés (…) non pas pour la réussite d'une personne, mais pour la réussite de leurs valeurs" (Aubry, nov. 2008)

" Les autres motions (pour le congrès de Reims, ndlr) sont portées par des personnalités qui ont été aux abonnés absents, comme Martine Aubry, pendant la campagne de 2007" (Royal, sept. 2008).

La guerre des rosses ne vient pas de commencer, elle continue.

Géronte d'Allauch

* ce titre magnifique m'a été soufflé par LENONCE lui même à qui, bien entendu, je l'ai soufflé.

PS : Le choix entre la peste et le choléra…

5OI8CA2TORUBCAWDTOYTCA6HOCPFCAC06P9QCAK1QF50CAX9QMOQCA022UNDCAXRLV9MCAVXWTCRCAGJ2QQOCA69QEJ5CAB2637NCAQ2S4Z2CARZQIA3CAOW0ACHCA3QVBMSCADV2MDGCAPETFHG 62                       Les militants du PS viennent de créer toutes les conditions pour que leur parti devienne un grand parti. Qu'ils votent pour la peste ou pour le choléra, nous sommes rassurés quant à leur avenir.

Et dire qu'il n'est pas impossible que l'une des deux (voire les deux) se présente à l'élection présidentielle. Il n'est même pas impossible qu'elle la gagne, cette élection…avec la versatilité des français le pire n'est jamais certain !

Géronte d'Allauch

La gauche se fout de la démocratie.

Le président de la république française est élu, jusqu'à preuve du contraire, démocratiquement.

Le président met en place des lois qui, d'après ce que j'avais appris à l'école, s'appliquent à tout le monde.

Le 20 août 2008 il a promulgué une loi qui oblige les municipalités à recevoir les élèves de maternelle et du primaire à partir du moment où il y a plus de 25% de grévistes. C'est le fameux service minimum.

Aujourd'hui importante grève des enseignants. Beaucoup de municipalités de gauche(dont celle de Paris) ont décidé, pour des motifs divers et fumeux, de ne pas respecter la loi. Certaines villes sont sous la menace d'une amende de 10 000 euros par jour. La pression de l'Etat ne semble pas impressionner ces communes rebelles dont les contribuables vont bénéficier de la double peine. Tout d'abord il vont être emmerdés pour faire garder leurs enfants et ensuite ils vont payer, avec leurs impôts, l'amende que leur municipalité risque d'avoir. Pas mal, non ?

Force est de constater que nous ne sommes plus dans un état de droit.

Force est de constater également que la gauche continue à se foutre du monde et à mépriser les petites gens (ceux qui vont être obligés de prendre une journée de RTT…les autres pouvant s'offrir, sans problème, une garde d'enfant).

Notre gauche est bien à l'image de son parti…nulle.

Géronte d'Allauch