La gabegie de l’a$$emblée nationale…

La cour des comptes vient d’épingler l’assemblée nationale. Son budget de fonctionnement qui est de 506 millions d’euros (vous avez bien lu) ne fait qu’augmenter. Nous battons un triste record : Les frais de personnel et les indemnités d’élus parmi les plus importants d’Europe. La cour des comptes s’est attardée sur sa gestion bancaire hasardeuse et sur ses dépenses d’équipement et de maintenance informatique.

Un haut fonctionnaire de la maison touche, en moyenne, 213.000 euros brut annuels (soit 17.750 € par mois !).

Des travaux ont été engagés dans les deux immeubles annexes. Il y a cependant un léger dépassement de coût : 125 millions d’euros !

Mais il y a mieux. C’est la réaction de Marylise LEBRANCHU (questeur de l’Assemblée Nationale), ministricule sous le gouvernement JOSPIN, et qui a le culot de dire, s’étonnant de l’importance que l’on attache à la copie d’un prérapport de la cour des comptes : "C’est une connerie ! On doit refaire la maison des parlementaires. Seulement nous sommes devant un antiparlementarisme primaire. Un mec de la télé touche 100.000 euros par mois, ça ne choque personne; un employé de l’assemblée gagne 200.000 euros par an, on hurle au scandale !"

Cette réaction dévoile le vrai visage des socialistes. Se rappelle t’elle, cette conne, que le gouvernement JOSPIN avait fait tirer à la lance à eau, en plein hiver, sur des infirmières qui manifestaient ? Il est vrai qu’elles ne représentent pas grand chose, ces infirmières….elles gagnent en moyenne 10 fois moins qu’un haut fonctionnaire de l’assemblée et sont certainement moins utiles que ceux qui contribuent à pondre des lois qu’ils sont d’ailleurs les seuls à ne pas respecter.

C’est à gerber…

Géronte d’Allauch