La gauche se fout de la démocratie.

Le président de la république française est élu, jusqu'à preuve du contraire, démocratiquement.

Le président met en place des lois qui, d'après ce que j'avais appris à l'école, s'appliquent à tout le monde.

Le 20 août 2008 il a promulgué une loi qui oblige les municipalités à recevoir les élèves de maternelle et du primaire à partir du moment où il y a plus de 25% de grévistes. C'est le fameux service minimum.

Aujourd'hui importante grève des enseignants. Beaucoup de municipalités de gauche(dont celle de Paris) ont décidé, pour des motifs divers et fumeux, de ne pas respecter la loi. Certaines villes sont sous la menace d'une amende de 10 000 euros par jour. La pression de l'Etat ne semble pas impressionner ces communes rebelles dont les contribuables vont bénéficier de la double peine. Tout d'abord il vont être emmerdés pour faire garder leurs enfants et ensuite ils vont payer, avec leurs impôts, l'amende que leur municipalité risque d'avoir. Pas mal, non ?

Force est de constater que nous ne sommes plus dans un état de droit.

Force est de constater également que la gauche continue à se foutre du monde et à mépriser les petites gens (ceux qui vont être obligés de prendre une journée de RTT…les autres pouvant s'offrir, sans problème, une garde d'enfant).

Notre gauche est bien à l'image de son parti…nulle.

Géronte d'Allauch