L’ homme qui aura assassiné Air France

barberA l’ instar d’ autres compagnies de transport comme la SNCM, Air France mettra bientôt la clef sous la porte grâce à l’ action acharnée d’ un de leur syndicat.

En l’ occurrence, celui des conducteurs de bus aérien, le SNPL, représenté par le salopard ci-dessus, Jean-Louis Barber. Les « pilotes », si fiers de leur costume d’ opérette qu’ ils osent défiler avec comme si cela pouvait leur attirer la moindre considération, s’ accrochent à leurs avantages exorbitants et à leur feuille de paie pléthorique (bien au-dessus de ce que gagne un patron chef de service à l’ hôpital) et ce faisant scient la branche sur laquelle ils sont assis. Les pauvres, ils se doutent peut-être que, dans 50 ans, ils auront soit disparu, soit seront devenus des chauffeurs d’ engins bien moins glamour que l’ image qu’ ils espèrent encore renvoyer.

L’ ensemble de la filière est encore bien frileuse à les conspuer: je les encourage à en tremper quelques-uns dans un baril de goudron (Daesh en vend à 30% de leur valeur), je fournis les plumes.

lenonce