Les suce-boules de France inter en ordre de bataille

Vendredi soir, je suis tombé par hasard sur la présentation de la matinale de France inter de lundi qui accueillera ce qui nous sert de président. C’était un dénommé Graziani qui était à la manœuvre.

Ah il était enthousiaste le bougre, une érection comak, qui lui montait entre les écouteurs, tellement on allait voir ce qu’on allait voir, une émission-jamais-faite-jamais-vue-avec-de-vrais-français-dedans-même-pas-triés-et-président-va-jouer-le-jeu-tellement-bien-que-ce-sera-pas-préparé-mais-pendant-deux-heures-Patrick-Cohen-va-vous-éblouir, il tirait une langue, le Graziani, qui s’en allait bon train du trou-du-cul présidentiel au bout du gland de son confrère, ah-ah-ah-ah-ah … ça y est, c’est parti: à vous Cognac Jet!

C’était à vomir, surtout à entendre le nom de celui qui allait réaliser l’émission: Patrick Cohen. Ce gauchiste méprisant, au regard torve de suffisance affectée, celui dont on vante les goûts pour le foie gras dans l’émission « c’est à vous », vous savez dans ces moments que la télé affectionne le plus où elle ne parle que d’elle-même, enfin bref, une petite crapule idéologique qui sépare les bons des méchants, et qui va s’en donner à cul-joie lundi pour mâcher du flamby sans préservatif: à vos lingettes!

Je le dis, et le redis, à celui qui remplacera en 2017, je l’espère, le pignouf qui pense nous gouverner, il faudra assécher le marigot pestilentiel qu’est devenu le service public audiovisuel. Et se torcher de la pseudo liberté d’expression, morte depuis l’éviction d’i-télé de Zemmour: c’est clair?

lenonce

cohen patrick

Le retour de l’ antisarkozisme: France Inter en ordre de bataille

Les crevures du service public, les fumiers appointés, les salopes subventionnées, les ordures payées par nos soins pour décider à notre place, se sont réveillées après l’ intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2 ! Il leur aura fallu moins de 24h pour que cette lie de la profession journalistique se remette en mouvement.

France Inter, journal de 19h: après les titres, où l’intervention de NS arrive en troisième ou quatrième position, le journal s’ ouvre par  » un épisode que l’ancien chef d’état n’a pas évoqué hier, celui des affaires et blablabla …. nous vous proposons les éléments de sa garde à vue en association avec Libération et France 3 « . Pour pondre son étron, ils sont allés chercher un journal moribond, qui continue de paraitre car subventionné, là encore avec notre pognon ! A écouter, en se bouchant le nez ICI , à partir de 1’20.

L’ ancien président revient dans la vie politique après deux ans et demi de quasi-silence, et le seul angle d’ attaque que trouvent ces sous-merdes est celui des affaires ! Et pour compléter, voici la jolie page de garde du site:

Capture d’écran 2014-09-22 à 23.33.22Une bien belle photo, à la Mesrine sortant du tribunal …

Nicolas, si tu me lis, ne fais pas l’ erreur de 2007: nettoie ces écuries d’ Augias qu’ est devenu le service audiovisuel public, écrase ces punaises, chasse ces cafards, vire ces cloportes, et merde pour la liberté de cette presse de merde.

lenonce