Celui qui dit la vérité doit être exécuté…

Il faut donc exécuter Eric ZEMMOUR. C'est du moins ce que demandent le MRAP et le club Averroès qui ont saisi le CSA.

Mais qu'a osé dire le journaliste pour déchainer la haine de tous ceux (et ils sont nombreux) qui sont dans le "politiquementcorrect" ?

Il a juste dit : " Les Français issus de l'immigration étaient plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C'est un fait". Pour ceux qui détiennent le droit de juger ce qui doit être dit ou pas dit, cette déclaration est à tonalité raciste. Le club Averroès a saisi le CSA en au motif qu'il faut "que les discours nauséabonds de certains invités, journalistes ou chroniqueurs soient surveillés et sitôt exposés à sanctions lorsqu'ils propagent une idéologie haineuse". Si ce n'est pas de la censure, ça, c'est quoi ?

ZEMMOUR serait effectivement condamnable s'il avait dit une connerie. Mais il n'a dit que la vérité et il suffit de jeter un oeil sur la population carcérale pour s'en convaincre.

En 2008 le WASHINGTON POST (qui, je vous rassure, n'est pas dirigé par ZEMMOUR) indiquait que 60 à 70% des détenus français sont musulmans. (Voir l'article du MONDE journal phare de ceux qui pensent bien). Une étude avait été faite non pas pour renforcer la thèse du journaliste mais pour que plus d'imams soient mis dans les prisons !

Alors voilà ce qui se passe aujourd'hui en France et à ceux qui s'étonnent de la "cagade" du débat sur l'identité nationale, je répondrai que c'est complètement normal dans la mesure où, en France, il n'y a plus d'identité nationale.

Géronte