Adieu DSK…

DSK, alias depuis peu 'la porsche tranquille', vient de prendre un billet 'aller simple' pour rejoindre les poubelles de l'histoire dans lesquelles il sera bien entouré.

Les socialistes, qui n'avaient pas de mots assez durs pour stigmatiser (mot à la mode) BERLUSCONI et son fameux "bunga, bunga" vont devoir réétalonner leurs discours et leurs certitudes…s'ils n'arrivent pas à rendre crédible la théorie du complot.

Bien entendu DSK, même si quelques casseroles lui sont rattachées, est présumé innocent. Je suis cependant prêt à parier qu'il a déjà dû actionner ses avocats qui sont certainement en contact avec la soubrette pour lui proposer une somme qui devrait lui permettre de retirer sa plainte.

Il semblerait que l'homme des 35 heures n'en soit pas à son coup d'essai si l'on s'en réfère au témoignage d'une journaliste lors d'une émission d'ARDISSON.


 

Nous venons de gravir encore quelques barreaux de l'échelle de la médiocrité politique.

François, Martine et les grecs doivent sabler le champagne !

Géronte

PS : Contrairement à PDM, DSK ce n'est pas "drop the bomb" mais "fuck the bomb".