La dictature des branleurs continue de s’imposer à tous.

INFO LA PROVENCE BLOGS. 5 12 2008

Une dizaine de lycées bloqués à Marseille, manif de la FIDL et UNL à midi

Selon la Fidl, une dizaine de lycées seraient bloqués ce matin, à 8h30, pour protester contre la réforme du lycée engagée par le ministère. Les groupes contestataires de Pagnol, Artaud, Montgrand, Saint-Exupéry, entre autres, maintiennent la pression, avec filtrage des accès par des containers. A 8h30, il n'était pas fait état encore d'interventions de CRS qui ont dispersé les manifestants au cours de ces derniers jours, parfois "avec violence" selon les organisations de lycéens. Le département semble gagné par le mouvement, à Cocteau (Miramas), les élèves avaient annoncé jeudi leur intention de bloquer.

Une centaine d'élèves du lycée Mistral d'Avignon ont occupé l'entrée de leur établissement ce matin. Au lycée Aubanel les élèves avaient choisi d'organiser un vote pour décider du blocage lundi de leur établissement.

Une manifestation aura lieu à midi devant l'Inspection académique. Les lycéens de l'UNL et de la FIDL entendent proposer en guise de sensibilisation des saynètes sur le thème de "la casse de l'école"

Cela fait plusieurs jours que quelques lycéens foutent le bordel à Marseille. Ils étaient entre 200 et 300 à défiler dans la ville ce vendredi, bloquant ainsi une partie de la ville au grand dam de plusieurs milliers de personnes qui essaient vainement de travailler.

Le lycée A.ARTAUD est bloqué depuis quelques jours (et jusqu'à mercredi prochain), par une poignée de lycéens branleurs interdisant ainsi l'accès à plus de 1000 élèves et professeurs. Bien entendu ils ont le soutien de quelques professeurs qui arrivent ainsi à bénéficier des avantages d'une grève (personne ne travaille) sans l'inconvénient de la retenue sur salaire. Ils jouent gagnant/gagnant, les connards…

….Ici des propos sur l'activité du syndicat Sud éducation, supprimés dans un premier temps suite aux menaces de ce même syndicat, et que vous retrouverez dans la note suivante….

Un mien ami me disait que les branleurs c'était comme les hémorroïdes…ils sortent souvent du corps enseignant !

On pourrait penser que ce type de blocus étant illégal, la police y mettrait rapidement bon ordre. Nous sommes sous le régime sécuritaire de Sarko ou pas ? Hé bien pas du tout. Les CRS viennent de temps en temps pour regarder si tout va bien et si les emmerdeurs…ne sont pas trop emmerdés par des gens qui seraient, à juste titre, agacés.

Voilà un reflet de notre société que l'on imagine ainsi tout a fait carénée pour passer sans trop de mal la tempête dans laquelle nous venons d'entrer. Pendant la crise, les manifestations continuent !

Hé merde.

Géronte d'Allauch