Quand une œuvre d’ art rend con, c’ est que ce n’ en est pas une !

Pub boursin J' en veux pour preuve les commentaires autour de la dégradation de la photo d' Andres Serrano intitulée ( j' allais écrire baptisée … ) "Piss Christ".

Les sujets d' actualité manquant un peu de consistance ces temps-ci, entre incidents géologico-maritimo-nucléaros asiatiques et récriminations arabes, le couillon moderne s' astique la nouille avec le genre de non-évènement cité plus haut. Un peu comme dans la pub Boursin, d' où la photo ci-contre.

" Eh bé, y z' aurait jamais osé avec Mahomet, moi je vous le dis ", couine Mme Michu, toute nouvelle icone de l' extrême-droite décomplexée, elle qui n' avait jamais été complexée que par sa gueule de raie et son haleine de chacal, quand d' autres y voient la nécessaire communion d' idées entre le fascisme et l' intégrisme catholique ( lire ici le billet de CSP, un de mes gauchos-zinzins préférés ).

" Tout acte de violence, de destruction, d’intolérance est inacceptable ", glouglotte le neveu et, accessoirement, invisible ministre de la culture.

Enfin bref, beaucoup d' agitation autour d' une photo pisseuse, dont l' attaque au marteau aura surtout eu pour effet de relancer la côte en chute libre de son auteur.

lenonce