Désentripailler le maire de Champlan, avec enfoncement de petits bâtonnets dans les oneilles

La mort du bébé rom (qui sera donc privé du plaisir de mendier, drogué, à un carrefour venté) aura ouvert les vannes d’ une déconnante médiatique comme seule peut en produire un pays sans problème comme la France.

Vous vous rappelez les critiques des gauchos contre Sarko: la réaction à chaud sur les faits divers? Eh bien le nervi catalan vient d’enlever ses bottes en vachette pour chausser les mocassins à gland de son modèle. Il s’est fendu d’un tweet sur une prétendue injure à la France. C’ est le signal de l’ hallali.

Le défenseur des droits, Tou-tanka-bon, sorti à coups de lattes de son sarcophage, le regard hagard, un œil sur sa hernie inguinale, l’ autre sur la pub des couches confiances, s’ est dit « bouleversé »: pauvre chonchon!

La Rossignol, tromblon affecté à la famille, celle qui avait affirmé dans une émission que « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents », trouve maintenant que « perdre un bébé est une tragédie universelle« , rien que ça !

Nathalie Goulet,  obscure sénatrice, constate que le sacripant est chevalier de la Légion d’Honneur: elle « en a la nausée« . Prend un Primpéran, conasse!

Encore, encore, frottons la peau de bite du fait divers pour en faire un énorme braquemart à enfoncer tout fumant-tumescent dans l’ oignon du vilain maire. A mort, à mort, à mort, le rouquinou. Tu expieras la mort de ce bébé jusqu’ à la tienne, tu seras marqué du sceau de l’ infamie et banni de la communauté des humains. Tu n’ avais qu’ à pas partir dans un endroit « où le portable ne passait pas très bien« . Le pauvre bougre, n’ a en effet trouvé que ça pour justifier son crime contre l’ humanité.

Et attendons les poursuites pénales, de la LICRA, de la LDH, de SOS Racisme, des associations de défense des roms, et pourquoi pas du TPI, qui vont pleuvoir sur son crâne dégarni ….

lenonce