Sarkozy en Hitler c’ est bien, Taubira en KingKong c’ est mal !

Enfin, les adeptes du mariage bibite-moumoule ont le dérapage qu' ils attendaient !

Ils avaient déjà commencé à faire monter la mayonnaise avec l' homophobie, mais force est de constater que, mis à part quelques horions ici et là, et quelques coups de pied au cul à la Fourest, il n' y a pas eu ( et c' est tant mieux ) de chasse aux LGBT à coup de Gode45 ou de Chevropine.

Capture d’écran 2013-05-08 à 18.51.35Et voilà qu' on leur livre L'AFFICHE: Taubira en singe ! Et ces clowns de se griffer la poitrine et de s' arracher les cheveux. Taubira en singe, mais c' est le retour des Heures Les Plus Noires de Notre Histoire ! On s' attaque à la couleur de peau, c' est grave, putain, très
grave.

Alors que ce genre de réaction hystérique est la pure illustration d' un racisme primaire. S' exciter de voir Taubira
caricaturée en singe, c' est d' abord voir en celle-ci une femme noire. Ces antiracistes à la con sont les premiers des racistes.

Souvenons-nous, durant la campagne présidentielle, quand le péesse voulait faire ça …

Capture d’écran 2013-05-08 à 18.49.53
… qui se roulait par terre, à gauche ? Personne. C' était Sarkozy, et on pouvait lui chier dessus à loisir.

Si je n' aime pas Taubira, ce n' est pas à cause de sa couleur de peau: c' est parcequ' elle est incompétente et sectaire, un point c' est tout.

lenonce

J’ en ai déjà plus Cassez !

Moules à la mexicainePour quelle raison, et de quel droit, la famille de cette greluche envahit les ondes et nos merdiques médias ? La mère, la Charlotte, est partout, sur toutes les chaines, pour nous faire partager imposer son bonheur. Avec son air de gentille mémé, mais pas trop, à répandre sa guimauve de plateau en plateau, l' air marqué, mais pas trop, le cheveu en pétard style j' ai pas le temps de penser à moi, mais pas trop, oh putain, je peux déjà plus la voir celle-la! Mais je m' en tamponne le chorizo avec du guacamole, de la libération de ta fille, tu le comprends, ça !

Qu' a-t-elle fait d' extraordinaire pour que je m' esbaudisse: rien. Elle s' est faite arrêtée parcequ' elle était la maitresse d' un assassin et d' un kidnappeur, mais bien sûr, elle n' était au courant de rien …. Alors, 60 ans, c' était beaucoup, peut-être que 7 ans étaient justifiés.

On a ce don en France de fabriquer des idoles avec du vent. On a eu Bettencourt, on sort d' en prendre avec Aurore Martin, maintenant c' est Florence Cassez. La famille pourrait au moins avoir la pudeur de ne pas nous infliger ces pénibles retrouvailles auxquelles nous sommes sommés d' adhérer. A quand la Légion d' honneur, comme le dit Grincheux.

Seul intérêt, ce fait divers est révélateur de la mesquinerie de l' équipe actuelle. Hollande
qui ne cite pas son prédecesseur, et le président du Sénat, le Bel
enfoiré, qui vante la méthode de son chef en dénigrant Sarkozy. Ecœurant …

Assez, assez, assez.

lenonce

PS: j' ai mis une photo de moules à la mexicaine pour rester avec GG dans la métaphore culinaire, ici à discrète connotation sexiste …

AVIS A CEUX QUI NE VEULENT PAS DU SOCIALISME EN FRANCE

A tous ceux qui ne veulent pas de François Hollande comme président, et de sa clique de pignoufs comme thuriféraires, les Désir, Fabius, Aubry, Moscovici, Dray, et autres Royal, ne vous laissez pas manipuler par les merdiques médias et les sondagiers de pacotille:

DIMANCHE, VOTEZ NICOLAS SARKOZY !

Les dernières estimations en haut lieu donnent des résultats très, très serrés, voire la victoire pour Sarkozy. Ne vous faites pas voler l' élection: VOTEZ !

16.02_affiche-sarkozy-campagne-presidentielle-2012-930x620.jpg_scalewidth_630
lenonce

Taponier et Ghesquière, je vous Kapisa au derrière !

285068 Cela fait un moment que je la sentais pas bien cette libération. Une sorte de pressentiment. Je n' ai jamais eu de véritable empathie à l' égard de ces otages. Le responsable de leur comité de soutien a une tête de con insupportable, le père de l' un, la mère de l' autre, prenant sans cesse la parole pour critiquer l' Etat qui ne les tenait pas au courant ( sic ! ) ne m' étaient pas sympathiques, mais enfin je luttais contre ces mauvaises pensées.

La veille de la libération, sur Canal +, le ton était déjà donné. Il n' était question que des paroles de Guéant et Sarkozy, et de l' affront qu' on aurait fait à ces grands professionnels en insinuant qu' ils n' avaient pas à se trouver où ils étaient, qu' ils avaient mis en danger nos forces sur place et qu' ils nous avaient fait dépenser beaucoup d' argent pour rien.

Untel nous explique que la mission des journalistes est indispensable si on veut avoir un autre son de cloche que celui des Talibans ou de l' armée française, ce renvoi dos-à-dos étant déjà en lui-même gerbatoire. On sait très bien en fait ce qu' il y a dans ces régions reculées d' Afghanistan. Des montagnes hostiles et toutes pourries, où des poilus barbus en robes et babouches maudissent l' Occident en enculant leur chèvre. Est-il besoin d' envoyer des journalistes pour raconter cela ?

Mais j' ai attendu leur arrivée en France, et avec leur retour, attendu aussi le mot, le seul, que j' aurais aimé leur entendre prononcer en premier à leur descente d' avion: MERCI !

Merci à la France, à ses services de renseignement, au gouvernement, au Président, aux français, merci d' appartenir à un pays qui n' abandonne pas ses ressortissants et qui est prêt à dépenser des MILLIONS d' EUROS pour les ramener sur le territoire national.

Peau de balle !

Au lieu de cela nous avons entendu un Ghesquière, ma foi très en forme et combattif ( le grand air, ça conserve ), vouloir mettre les choses au clair, les points sur les " i " selon son expression. A peine débarqué, monsieur mon con n' a qu' une préoccupation, sauver son honneur sali de journaleux !

Alors que la question principale est: combien la libération de ces clowns nous a coûté, et qui va payer ?

lenonce

On vous pète à la figure, cochons d’ anglais!

City sarkozy
C' est le genre d'information propre à me réjouir, et particulièrement quand je la lis un deux décembre, date anniversaire, comme chacun le sait, du sacre de l' Empereur et de la victoire d' Austerlitz.

Elle m' a immédiatement rappelé cette scène du film des Monty Python, " Sacré Graal ", au cours de laquelle le roi Arthur et ses chevaliers rencontrent un château tenu par des français.

Je ne résiste pas au plaisir de la mettre en ligne.

http://www.youtube.com/v/74Im6zOHeow&hl=fr_FR&fs=1&

lenonce

PS: en même temps, " ébranler l' UE ", avec la ministre des Affaires étrangères qu' ils nous ont refilée, ne sera pas chose facile …