Autonome, autonome ?

ou autonome….subventionnée. Telle est la question.

Une nouvelle pitrerie politique va encore nous frapper de plein fouet. SARKO en Martinique, accompagné de Marie-Luce PENCHARD, nouvelle secrétaire d'état à l'Outre-Mer (qui a pour seul mérite d'être la fille de Lucette Michaux-Chevry) vient d'annoncer un référendum en Martinique sur la question de l'autonomie.

Je rassure immédiatement le contribuable optimiste qui pourrait croire que, si autonomie il y a, l'île va, enfin, s'assumer seule. Il est évident que la France continuera à déverser sur la Martinique ses masses de subventions.

Je ne sais pas pourquoi mais j'assimile le statut d'autonomie de la Martinique à une formule du style :" des droits, plus de devoirs". Il est vrai que les 'devoirs' des îliens à l'égard de la France ne sont plus remplis depuis longtemps !

Et pourquoi pas un royaume ? J'ai déjà le nom du roi : Domota premier.

Géronte