Un héros national…

AFP_090821al-megrahi-tripoli_8 Mais que c'est-il passé dans la tête des juges écossais pour libérer une bordille comme Abdelbaset Ali Mohamed Al-Megrahi ?

Il faut reconnaitre que les occidentaux ne voient pas souvent plus loin que leurs livres de droit et c'est certainement ce qui provoquera notre perte.

Cette bordille avait été reconnu coupable de l'attentat de Lockerbie qui avait tué 270 personnes. Il avait été condamné à la prison à vie car, contrairement aux pays d'où ces ordures sont issues, nous ne pratiquons plus la mise à mort…et je le déplore !

Les juges écossais ont décidé de le relacher pour raison de santé (cancer de la prostate en phase terminale) n'ayant pas compris, ces cons, qu'ils fabriquaient ainsi un héros.

Il est donc accueilli comme tel par la Lybie puisque le fils même du salopard qui la dirige, Seif Al-Islam, s'est déplacé pour le recevoir avec une foule de gens agitant des drapeaux. Le retour au pays de l'enfant prodige…

La cerise sur le gâteau ?  La Ligue arabe a salué cette libération, exprimant l'espoir qu'elle "ouvre une nouvelle page dans la crise de Lockerbie et que la Libye obtienne des dédommagements pour les souffrances qu'elle a endurées pendant des années en raison de cette crise".

Mettez vous 5 minutes dans la peau d'un parent de l'un des passagers du Boeing qui avait explosé le 21 décembre 1988 et essayez de percevoir ce qu'il peut ressentir.

L'Occident n'est pas encore sorti de l'auberge sur le plan de la lutte contre le terrorisme !

Géronte