Un pas clair à la une de Maubeuge !

Maubeuge

La France est un pays formidable dans la gestion du nombre de ses médecins. Pour un petit (con de) français, il lui faudra réussir un concours d' une grande difficulté, avec un numerus clausus qui donne un taux de réussite variant selon les régions de 9 à 23 % (lire ici) . Sur Marseille l' année dernière, il fallait une moyenne supérieure à 15 pour être reçu en médecine ou dentaire. Le résultat est qu' on laisse sur la touche, ou qu' on contraint de partir en Roumanie pour faire des études médicales, de bons petits, formés au sein de notre système éducatif, qui, bien que sujet aux critiques, est largement supérieur à celui de bien d' autres pays.

Parallèlement, on importe, pour constituer une main d'oeuvre bon marché, des médecins étrangers. A travail égal, ils sont en effet moins payés qu'un médecin français. Certains sont de grande valeur, mais un grand nombre est sous-qualifié voire carrément incompétent, à un point tel que la validité des diplômes semble douteuse. Les organismes de tutelle ferment les yeux, ravis de payer moins cher leurs ersatz.

Et nous voilà découvrir qu' un hôpital français emploie un "médecin" rwandais, dont le statut de réfugié avait été refusé en 2002 en raison de soupçons sur son implication dans le génocide de 1994. On nous montre le visage abruti du directeur, tombant des nues, alors que le "profil" Interpol de sa recrue s'étale en première page d' une recherche google !

Il est bien loin le temps où les excités du front national demandaient la préférence nationale. Nos dirigeants lui ont préféré le dégueulis planétaire.

Tout ça n'vaut pas …

lenonce