Qui peut encore arrêter Robert Hue ?

Robert hue Après avoir lancé son pacte unitaire à gauche, baptisé Nouvel Espace Progressiste (lire ici), Robert le flamboyant continue sa percée sur la scène politique française, qui n' attend que lui, en créant le Mouvement Unitaire Progressiste. Donc, après le NEP, le MUP. Il avait pensé à la Koalition des Grosses Burnes, mais l' acronyme lui rappelait vaguement quelquechose … 

J' apprends donc cette nouvelle révolutionnaire de bon matin, avant l' interview du dit Robert au cours de laquelle il propose … la suppression de l' élection du président de la République au suffrage universel. Rien que ça ! Et mon esprit de se laisser aller à imaginer la scène suivante.

Robert Hue chez lui, dans son pavillon de banlieue. Allongé sur son canapé orange années 60, simplement vétu d' un peignoir en fausse soie synthétique, il se livre à un onanisme distrait devant une photo jaunie de Tchernenko, tandis que sa petite chienne Russkiytoy, baptisée  Leica, lui lèche affectueusement les couilles. Soudain, sa large paluche frappe son front dégarni:

" Bon sang, mais c' est bien dur ! " s' exclame-t-il, et cela sans penser à son membre délaissé.

" Il faut supprimer l' élection du président au suffrage universel, et faire gouverner le pays par, par, …. , le secrétaire général d' un grand parti, unique de préférence ! " Surexcité par cette invention, notre grand homme finit de se pogner en poussant des grognements de bête, tandis que Leica, terrifiée, va garer ses miches sous le bahut en formica naturel. Fin de la scène.

lenonce