Et si Apple avait supplanté Microsoft !

C’ est en voyant la présentation du futur iPhone par Steve Jobs Steve_jobs que me sont venus ces quelques réflexions nostalgiques, en écrasant une petite larme au coin de mon oeil de crocodile.

J’ ai la chance d’ appartenir à une génération qui a vu naitre et se développer l’ informatique individuelle. Moment unique avec en plus ce sentiment d’ avoir été un   " pionnier " !

J’ai fait mes premières armes en 1981 avec le ZX 81, de Sinclair, un vrai monstre, jugez par vous-même: ordinateur 8 bits, cadencé à 3.25 Mhz, clavier sensitif Sinclairzx81rama_1 souple, 1 Ko de mémoire vive ( oui, oui, 1 Ko ! ), auquel on pouvait adjoindre une extension mémoire de 16 Ko et une imprimante thermique. La folie.

J’ ai acheté ensuite en 1984, avec mon premier prêt étudiant, le tout premier ordinateur personnel portable fabriqué par Apple, l’ Apple IIc.

Appleiic_1Et puis la même année, Steve Jobs, le fondateur d’ Apple ( lire l’ histoire complète de la firme à la pomme sur wikipédia ) , crée le Macintosh , et pour moi ont commencé des années de bonheur informatique !

Macintosh_128k_transparency_2

J’ ai eu quasiment tous les modèles, chez moi ou au travail, prenant cette mauvaise habitude d’ un ordinateur fiable ( un Mac " plante " en moyenne une fois par an: comparez avec un PC… ), puissant ( même maintenant, Mac Os est deux fois supérieur à Windows, pourtant en grande partie pompé dessus ), simple, agréable à utiliser et, ce qui ne gâche rien, esthétique.

J’ utilise depuis trois ans, par obligation, un PC sous Windows: c’ est une souffrance (presque) quotidienne: lenteur, virus, plantages divers (……exe doit fermer, voulez-vous signaler l’ erreur au centre de me deux: un seul d’ entre vous a-t-il eu l’ impression en cliquant "oui" d’ oeuvrer à l’ amélioration du système!? ), pertes de données, redondances ineptes dans le classement des fichiers ( Mes documents, documents de x, documents partagés, poste de travail, HDD, explorateur windows, arborescences inutilisables ).

Bill Gates, un génie, avec juste un atome de génie de moins que Steve Jobs, a plombé l’ informatique individuelle pour encore de nombreuses années…

Lenonce