Morano-Montebourg chez Denisot.

Belle prestation, toujours hier soir, de Nadine Morano face au très prétentieux Montebourg. Du mordant sans agressivité. Du clair, du net, du sans bavure.

Un scoop, pas encore sur la toile:

Denisot demande au sémillant quadra du péesse, sémillant mais bien déstabilisé par la pugnacité de sa voisine: " Ségolène Royal a-t-elle un défaut? ". Réponse de Montebourg: " Oui, son compagnon !". Et d’ enchainer, géné, en disant qu’il avait voulu faire un bon mot. Cela en dit long sur l’ état d’ esprit dans la famille socialo. Mais que fait Djack !

C’ est tout pour aujourd’hui…Lenonce

Une petite blague…

…pêchée sur le site de Jacques Godfrain, celui-la même contre qui le gros joufflu a porté plainte en diffamation.

Lorsque Dieu créa le monde, Il décida de concéder deux vertus aux hommes afin qu’ils prospèrent.

– Il rendit les Suisses ordonnés et respectueux de la loi
– les Anglais opiniâtres et flegmatiques
– les Japonais travailleurs et patients
– les Italiens joyeux et romantiques
– et quant aux Français, Il dit: les Français seront intelligents, honnêtes et socialistes.

Quand le monde fut achevé, l’ange qui avait été chargé de la distribution des vertus demanda à Dieu :

– Seigneur, Tu as dit que Tu octroyais à chaque peuple deux vertus et les Français en ont eu trois. Est-ce pour cela qu’ils se placent au dessus du reste ?

– En vérité Je te le dis, chaque peuple a deux vertus y compris les Français car chacun d’entre eux ne pourra en posséder que deux à la fois. Ainsi, si un Français est socialiste et honnête, il ne sera pas intelligent, s’il est socialiste et intelligent, il ne sera pas honnête et s’il est intelligent et honnête, il ne sera pas socialiste…

Le trou d’ air de Ségo: vers la dégonflitude de la baudruche

J’ ai regardé hier, sur une chaîne de la tnt, la prestation de Ségolène à Toulon. C’ était pathétique, même en essayant d’ être objectif.

Tendue, anonnant son discours, le regard revenant sans cesse sur ses notes ( elle les a regardées trois fois pour citer une simple phrase de Gambetta censée incarner la feuille de route de la campagne ), la voix chevrotante et se brisant dans les rares envolées lyriques. J’ avais mal pour elle.

Et ce matin, au journal de France 2, le commentaire insistait sur le sens de la formule de la candidate, qui enflammait les militants. A croire qu’ on n’ avait pas vu la même personne !

Voilà un autre chantier pour Sarko: nettoyer (avec ce qu’ il veut) les médias de service public du gauchisme qui l’ infecte depuis 1981.

Lenonce

Hollande-Royal: vers une guerre des roses !

" J’ aime pô les riches ", dit le gros François. " Je suis zézée ", affirme la belle Ségo.

On comprend que le problème n’ est pas tant que le couple paie l’ ISF, comme il voudrait le faire croire en criant au loup, et même en portant plainte, mais bien de savoir quel est le fondement de leur classification des français en riches et pauvres.

De deux choses l’ une: ou F.Hollande, tout en payant l’ ISF, ne se considère pas comme riche, et il se fout de notre gueule. Ou bien il est en accord avec lui-même, et il ne doit aimer, ni lui-même, ni la mère de ses enfants.

Reste la question primordiale: allons-nous propulser ces deux pitres au plus haut niveau de l’ état ?