Les grandes oreilles de Bernard THIBAULT…

B5cf92d8d6b8d2f2f26cd107b52dbb50_2

Pas celle de l’individu lui même qui sont d’importance, mais celles qui étaient soit disant destinées à l’espionner.

Rappel de l’affaire.

Mercredi dernier, notre sémillant syndicaliste, découvre la porte de son garage défoncée et du matériel électronique déposé près de son véhicule de fonction (une magnifique C6).

Immédiatement les journalistes semparent de "l’affaire" et en font tout un flanc. Sous SARKOZY c’est toujours vendeur. Après BESANCENOT, THIBAULT !

Le reste je le prends sur lepoint.fr du 12 juin.

"……Selon les informations obtenues par lepoint.fr, le dispositif qui se trouvait à l’intérieur du véhicule de Bernard Thibault était parfaitement inopérant. Il s’agissait d’une "carte réseau tordue et coupée en deux" qui n’était reliée à aucun système électrique. En l’état, donc, elle ne permettait ni de localiser ni d’écouter l’intérieur du véhicule. De quoi plonger les enquêteurs dans une certaine perplexité. S’agit-il d’une mauvaise plaisanterie, ou l’oeuvre de pieds nickelés barbouzards ? Ou encore d’une pièce laissée là accidentellement par un garagiste ?
Le patron de la CGT venait d’acquérir cette nouvelle voiture, une Citroën C6 aux vitres teintées – un modèle semblable à celui de Nicolas Sarkozy. Entendu mercredi soir par la PJ d’Évry et de Versailles, Bernard Thibault a expliqué aux enquêteurs avoir vu un tournevis glisser à ses pieds lors d’un coup de frein. En regardant plus attentivement, il aurait également relevé la présence de petites diodes reliées à un fil de fer.
Le patron de la CGT aurait alors décidé de faire examiner son véhicule à Montreuil, où se trouve le siège du syndicat. C’est dans la portière arrière droite qu’a finalement été retrouvé le boîtier électronique. Il était disposé à côté d’un haut-parleur. D’après nos informations, ce type d’objet ne fait pas partie des équipements de série vendus sur ce type de véhicule. D’où la plainte pour violation de domicile déposée par le leader syndical.
Détail cocasse : outre les grands classiques du genre – liseuse, prise de cocarde, téléphone-fax -, les enquêteurs ont découvert à l’intérieur du véhicule de Bernard Thibault un avertisseur antiradar et un flash avant lumineux…"

L’affaire fait pshiiiiit mais il faut retenir au moins deux choses :

THIBAULT roule dans des voitures de luxe (le bas de gamme sort à 40.000 €) et son véhicule est équipé d’accessoires légèrement illégaux.

Géronte d’Allauch