La rupture est là, et bien là

Quelque chose a bien changé en France depuis le 06 mai 2007. J’ en veux pour preuve la manifestation de ce jour, qui se voulait formidable et destinée à faire plier le gouvernement, selon la CGT et la CFDT. Bernard Thibault avait fixé la barre de la réussite à 700 000 personnes et en espérait 1 million. Le chiffre maximum de 500 000 dans toute la France est avancé ce soir. Source AFP.

Les écarts entre le comptage des syndicats et celui de la police est toujours aussi folklorique, et c’ est encore une fois (n’ en déplaise aux ch’tis chers à Grincheux) Marseille qui remporte la palme, avec 4 000 à 8 200 pour la police et 60 000 (!) selon la CGT. Encore un drame dû au pastis …

La Citroên C6 semble plus réussir au Président Sarkozy qu’ à notre lider cégétiste, absent du défilé pour douleurs lombaires. Et peut-être, ce soir, un peu bobo au culcul, aussi, non ? Tous nos voeux de rétablissement l’ accompagnent. On notera quand même ici un comportement de fonctionnaire du syndicalisme. Un véritable responsable se serait fait bourrer de médicaments pour pouvoir être sur pieds …

Tous les sondages du monde n’ y pourront rien changer: la France est engagée dans une voie dont la majorité des français sent bien, même si c’ est parfois douloureux, qu’ elle est la seule possible. Et surtout, ce gouvernement ne recule plus devant la pression de la rue, et cela n’ était plus arrivé depuis 1981. Bravo.

Et si ce soir l’équipe censée représenter la France pouvait prendre une nouvelle branlée qui nous libérerait de la figure de carême de Raymond Domenech, le bonheur serait total.

Lenonce