Accueil » Humeur » Ils commencent à nous faire chier !

Ils commencent à nous faire chier !

Pelloux " Ils ", ce sont les pêcheurs, les agriculteurs, les chauffeurs-routiers et les taxis, avec leur trogne rougeaude, leurs blocages à la con, leurs dégradations de salopards et leurs éructations de primates: " gnon veu le gazoâl à 40 centimes, gnon veu le gazoal à 40 centimes ". Pauvres cons. Allons-y, je suis en forme, on va se les faire un par un !

– Les pêcheurs, d’ abord, et surtout les châlutiers. Cela fait des années qu’ ils saccagent le fond des mers avec leurs engins, et ils voudraient qu’ on augmentent encore les quotas pour faire disparaître le dernier merlu de la surface des océans. Leurs bâteaux sont obsolètes et consomment la rage. Alors oui, de temps à autre, il y a une catastrophe, des marins se noient et c’ est triste. Justement, si leur métier est dangereux et ne rapporte rien, qu’ ils en changent !

– Les agriculteurs. Avant ils déchargeaient du fumier devant les préfectures, et ça c’ était rigolo. Maintenant, je les ai vu défoncer une route avec leurs tracteurs ! Ce n’ est plus du vandalisme, c’ est du banditisme. Des années aussi qu’ ils vivent sous perfusions européennes: " et gnanana, l’ année a pas été bonne, et gnanana il a gelé, et gnanana il a trop plu, et gnanana pas assez … "  Aux chiottes les pelloux: eux aussi, si planter des navets n’ est plus rentable, qu’ ils aillent limer l’ oignon de la mère Denis et qu’ ils nous foutent la paix !

– Les chauffeurs-routiers, leur blocage des dépots de carburant et leurs opérations escargot. Ils empuantissent le pays, et sont la cause de la plupart des accidents mortels. Avez-vous vu ces vidéos montrant des conducteurs dormant en conduisant, réveillés par le bruit de la bande latérale ? On en voit même un qui se coupe les ongles des pieds (!).

– Les taxis, alors eux je les adore ! Avec leur look de proxo, leurs chaînes en or déroulées sur une moquette de poils et leurs allemandes haut-de-gamme, flambant neuves, à 60 mille euros pièce: " Eh putain, c’ est notre outil de travail, con ! ". Quand on sait qu’ on peut faire Marseille-Londres pour 30 euros aller-retour en avion à réaction, et Marseille-Aéroport de Marseille Provence pour 120 euros A/R avec leurs voitures à la con !

Voilà, c’ est fini. Putain ça fait du bien !

Lenonce

10 réflexions sur “Ils commencent à nous faire chier !

  1. J’adore le terme « primate »,n’ayons pas peur des mots, putain, ça fait du bien de lire Lenonce quand il se lâche!

  2. Ils nous font chier et ce n’est pas fini !
    Cette engeance prolifère dans les décombres du pays laissé aux bouffons et aux cuistres. Si je me lache, je pleure.
    Connaissez vous l’hymne écossais ? Je vous invite à l’écouter sur youtube ou dailymotion. Voici la traduction des paroles :
    Ô Fleur d’Écosse
    Quand reverrons-nous
    Les hommes dignes
    Ceux qui se sont battus et sont morts pour
    Tes minuscules collines et vallées
    Et se sont dressés contre lui
    Le fier Édouard et son armée
    Et l’ont renvoyé chez lui
    Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.
    Les collines sont désertes à présent
    Et gisent les feuilles d’automne en un manteau épais et silencieux
    Recouvrant un pays aujourd’hui perdu
    Si chèrement défendu par ces hommes
    Ceux qui se sont dressés contre lui
    L’armée du fier Édouard
    Et l’ont renvoyé chez lui
    Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.
    Désormais, ces temps sont du passé
    Et dans le passé ils doivent demeurer
    Mais nous pouvons encore nous lever
    Et redevenir cette nation
    Qui s’était dressée contre lui
    Le fier Édouard et son armée
    Et l’a renvoyé chez lui
    Pour qu’il y réfléchisse à deux fois.

  3. Une version assez extraordinaire de cet hymne à écouter sur dailymotion, titre de la video : « flower of scotland 07/10/06 » chanté à chaque match de l’équipe de rugby écossaise.

  4. Réflexions sur l’Europe par écrivain et conférencier V.Bukovski
    L’union Européenne – Le nouveau soviétisme.
    « Il est étonnant qu’après avoir enterré un monstre l’URSS on en construise un autre tout semblable, l’Union Européenne. Qu’est-ce au juste l’UE ?
    Nous le saurons peut-être en examinant sa version Soviétique. L’URSS était gouvernée par quinze personnes non élues qui se cooptaient mutuellement et n’avaient à répondre à personne. L’UE est gouvernée par deux dizaines de gens cooptés qui se réunissent à huit clos, ne répondent à personne et ne sont pas limogeables. On pourrait dire que l’UE a un parlement élu. L’URSS aussi avait une espèce de parlement, le Soviet Suprême. Nous avalisions sans discussion les décisions de Politburo tout comme le Parlement Européen, où le temps de parole de chaque groupe est rationné et souvent se limite à une minute par intervenant.
    A l’UE, il y a de centaines de milliers d’eurocrates avec leurs émoluments énormes, leurs personnel, leurs larbins, leurs bonus, leurs privilèges, leurs immunité judiciaire à vie, simplement transférés d’un poste à un autre quoi qu’ils fassent bien ou mal.
    N’est-ce pas l’URSS tout crachée ? L’URSS fut créée par la contrainte, très souvent avec occupation armée. On est en train de créer l’UE pas par la force armée, non, mais par la contrainte et la terreur économique.
    Pour continuer d’exister, l’URSS s’est étendue toujours plus loin. Dès qu’elle a cessée de s’étendre elle a commencé à s’écrouler.
    Je soupçonne qu’il en sera de même pour l’UE.
    On nous avait dit que le but de l’URSS était de créer une nouvelle entité historique, le peuple soviétique. Il fallait oublier nos nationalités, nos traditions et nos coutumes.
    Même chose avec l’UE, semble-t-il. Ils ne veulent pas que vous soyez anglais ou français.
    Ils veulent faire de vous tous une nouvelle entité, des Européens, réprimer vos sentiments nationaux et vous forcer à vivre en communauté multinationale.
    73 ans de ce système en URSS se sont soldés par plus de conflits ethniques que nulle par ailleurs au monde.
    Un des buts grandioses de l’URSS était de détruire les états nations. C’est exactement ce que nous voyons en Europe aujourd’hui. Bruxelles a l’intention de phagocyter les états nations pour qu’ils cessent d’exister.
    Le système soviétique était corrompu du haut jusqu’en bas. C’est la même chose pour l’UE
    Les activités antidémocratiques que nous voyions en URSS fleurissent en UE. Ceux qui s’y opposent ou les dénoncent sont bâillonnés ou punis. Rien n’a changé.
    En URSS nous avions le goulag, je crois qu’on l’a aussi dans UE. Un goulag intellectuel nommé « politiquement correct ». Essayez de dire ce que vous pensez sur des questions de race ou de sexualité, et si vos opinions ne sont pas les bonnes, vous serez ostracisé. C’est le commencement du goulag. C’est le commencement de la perte de votre liberté.
    En URSS on pensait que seul un état fédéral éviterait la guerre. On vous raconte exactement la même chose dans l’UE. Bref, c’est la même idéologie dans les deux systèmes. L’UE est le vieux modèle soviétique habillé à l’occidentale. Mais comme l’URSS, l’UE porte en elle les germes de sa propre perte. Hélas, quand elle s’écroulera, car elle s’écroulera, elle laissera derrière elle une immense destruction et de gigantesques problèmes économiques et ethniques.
    L’ancien système soviétique était irréformable, de même l’UE.
    Mais il y a une alternative à être gouverné par deux dizaines de ronds-de-cuir à Bruxelles. L’indépendance.
    Vous n’êtes pas forcé d’accepter ce qu’ils vous réservent.
    On ne vous a jamais demandé si vous vouliez vous joindre à eux.
    J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché. »

  5. La vie de Vladímir Bukovski (né en 1942) est intéressante. Il faut savoir qu’il en a mangé, du communisme, puisqu’il a passé pas moins de 12 années en prison et en hôpitaux psy pour différents motifs plus absurdes les uns que les autres.
    En 1976 il est sorti de prison et est échangé, en Suisse, contre un Chilien communiste Luis Corvalàn.
    Il est retourné en Russie sous le régime de Boris Eltsine en 1991. Il a même failli être vice président de ce grand pays. Il s’est beaucoup moins bien entendu avec Poutine puisqu’il fait partie des opposants actifs.
    Cet écrivain a effectivement insisté sur le parallélisme que l’on trouve entre la formation de l’URSS et la formation de l’Europe.
    Le texte est remarquable et mérite réflexions…
    La dernière phrase fait froid dans le dos quand on connait la vie du bonhomme.

  6. Cher LENONCE.
    J’habite une petite ville côtière normande qui sent bon la pêche. Du moins ce que l’Europe a bien voulu nous en laisser. Nos marins ne demandent pas d’extension de quotas, ils demandent juste à pouvoir pêcher et gagner leur vie. D’une pêche et d’une agriculture florissante, Bruxelles ne nous a laissé que des miettes.
    Alors les faire passer pour des bouseux, c’est vraiment indélicat. Généraliser la face rougeaude d’un abruti à l’ensemble de la profession … je suis plutot déçu de votre part. Je suis votre blog depuis plusieurs mois mais j’accroche de moins en moins le souçis d’écrire « un bon mot » au détriment parfois du fond. Ceci sans vous manquer de respect bien sur.

  7. Confiteor Deo omnipotenti et vobis, fratres, quia peccavi nimis cogitatione verbo, et opere: mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.

  8. @James: il est évident que vous avez raison. Le souci de faire un bon mot: voilà un des plaisirs de tenir un blog!
    Je suis bien sûr excessif, excès déclenché par le fait que nous sommes obligés de supporter, et la cherté du pétrole, et les blocages divers et variés.
    Je n’enlève rien sur le fond: les pêcheurs devront (comme cela s’est fait au Danemark), réduire leur activité et s’équiper de bâteaux moins gourmands en énergie.
    Merci de votre fidélité.
    Lenonce

  9. @ James : Il semble évident que les subventions demandées seraient une simple dose de morphine qui soulagerait la douleur sans soigner le malade. Le vrai problème réside, et tout le monde le sait, dans l’épuisement alarmant des stocks halieutiques européens. D’après les derniers chiffres de la communauté scientifique, 88% des stocks de poisson de l’Union seraient déjà surexploités contre 25% dans le reste du monde. Certains scientifiques prônent même la suppression pure et simple des subventions afin que le nombre de pêcheurs diminue. L’ancien directeur des pêches à la FAO, Serge Michel GARCIA vient de dire : » L’augmentation du fioul n’est pas un accident. Pas plus que la chute des stocks de poisson. Dès lors, subventionner la flotte revient à repeindre les transats du TITANIC ». On ne peut être plus clair.
    Je comprends l’énervement de LENONCE. C’est un peu le ras le bol de toutes ces violences que nous ne faisons que subir toute l’année. Voir, à BRUXELLES, les exactions des pêcheurs avec un des responsables du syndicat qui, sortant d’une commission, hurle « cassez tout »…ce qui a été pris au pied de la lettre est tout simplement inadmissible et ne peut être toléré.
    @ PDM : Cette crise mystique m’inquiète

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s